‘Les Immortelles’, de Makenzy Orcel : aux dames de la Grand-Rue

« Non, je ne veux pas oublier. Oublier, c’est la pire des catastrophes. C’est la première fois de ma vie que je vois si près la blessure, les vulnérabilités du monde avec autant de pathétisme, de vrai. Que je vois tout le monde pleurer à la fois. Tout le monde. Sans exception. » La catin de laLire la suite « ‘Les Immortelles’, de Makenzy Orcel : aux dames de la Grand-Rue »